Blueair Do air purifiers help with coronavirus (COVID-19)?
Retour au Blog
Santé
Le 8 avril 2021
Les purificateurs d’air aident-ils à lutter contre le coronavirus (COVID-19) ?
Les purificateurs d’air Blueair éliminent-ils le coronavirus ?

Pour tenter de répondre à cette question, nous avons adopté une approche de test incisive pour mettre à l’épreuve nos purificateurs d’air HealthProtect™ et nous sommes donc la première parmi les principales marques de purificateurs d’air à réaliser des tests sur le virus SARS-CoV-2 vivant. Les résultats du laboratoire de biosécurité, MRIGlobal, montrent que nos purificateurs d’air de la série HealthProtect™ 7400 ont efficacement éliminé 99,99 % du virus en suspension dans l’air (SARS-CoV-2) d’une chambre d’essai de laboratoire de biosécurité de 0,37 m³.¹

Parmi les principales marques de purification d’air, Blueair est la première à réaliser des tests sur le virus SARS-CoV-2 vivant avec ses purificateurs d’air HealthProtect.

Blueair null
Qu’est-ce que le coronavirus (COVID-19) ?

Bien que les termes soient souvent utilisés indistinctement en dehors du domaine scientifique, il existe une différence importante entre COVID-19, Coronavirus et SARS-CoV-2. Le virus physique est officiellement nommé SARS-CoV-2, qui signifie coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère. Il s’agit d’une souche appartenant à la famille des coronavirus. La maladie causée par le virus est appelée COVID-19 (« CO » signifie « corona », « VI » correspond à « virus » et « D » à maladie, « disease » en anglais). Dans le contenu suivant, le SARS-CoV-2 sera appelé « coronavirus ».

Comment le coronavirus se propage-t-il ?

Selon le Center of Disease Control and Protection, l’exposition aux gouttelettes respiratoires contenant les virus constitue la principale source d’infection par le SARS-CoV-2 (le virus responsable de la COVID-19). L’exposition aux gouttelettes respiratoires contenant le virus peut se produire par le biais d’un contact direct (par exemple, en serrant la main) ou de l’air.²

Pourquoi avons-nous procédé de cette manière ?

Notre héritage suédois nous inspire en matière de qualité : elle est au cœur de tout ce que nous entreprenons. Nous prônons donc la réalisation de tests effectués par des organismes indépendants, conformément à des méthodes qui produisent des résultats honnêtes et factuels. Si d’autres marques rapportent être parvenues à éliminer le coronavirus en se basant sur des substituts de virus ou des intermédiaires, nos méthodes de test visaient plus haut. Nous avons mené des tests d’élimination au mieux de notre savoir-faire, avec une technologie de pointe dans un laboratoire de biosécurité, en utilisant un coronavirus SARS-CoV-2 vivant.

Consultez le rapport complet à la section Assistance à la clientèle.
Blueair Image
Notre parcours d’essai

Tout d’abord, nous avons identifié l’un des rares laboratoires mondiaux capables de prendre en charge des tests avec des coronavirus aérosolisés vivants : MRIGlobal, qui se trouve aux États-Unis. Le laboratoire de biosécurité accrédité a fait ses preuves en matière de sécurité et d’expertise, effectuant des recherches scientifiques et techniques contractuelles pour des partenaires gouvernementaux et industriels, notamment DOD, CDC, EPA et NIH.

Blueair Image
Piégeage de particules virales vivantes du SARS-CoV-2

Pour tester les capacités d’élimination du coronavirus, un purificateur d’air Blueair HealthProtect 7410i a été placé à l’intérieur d’une armoire de sécurité biologique de classe III, d’un volume de 0,37 m³. Bien que nos modèles de la série 7400 possèdent la certification AHAM Verifide® pour des pièces pouvant atteindre 38 m², la taille de la zone de test a été limitée par des protocoles de sécurité associés au volume autorisé de particules virales aérosolisées.³

Blueair Image

Une solution de particules virales vivantes a été pressurisée (une procédure aussi appelée aérosolisation) à l’aide d’un nébuliseur afin de générer des particules fines, similaires aux gouttelettes respiratoires propagées par une personne infectée. Ces gouttelettes peuvent demeurer en suspension dans l’air pendant plusieurs heures.⁵

1re partie : Mesure des concentrations de coronavirus en suspension dans l’air sans purificateur d’air


Pour évaluer la quantité de virus dans l’air sans purificateur d’air, trois tests ont été effectués avec le purificateur d’air éteint à l’intérieur de l’armoire de biosécurité. Des particules virales ont été relâchées dans la zone à l’aide d’un appareil pressurisé, transformant les particules en brouillard aérosolisé. Un ventilateur a ensuite permis de faire circuler ce brouillard pendant 10 minutes afin de garantir une réparation homogène sur l’ensemble du volume de test. Après 5 minutes, la concentration de particules de coronavirus dans l’air a été mesurée par prélèvement d’un échantillon. La moyenne sur trois échantillons a constitué notre mesure de référence.

Blueair Image

2e partie : Mesure de l’élimination du virus en suspension dans l’air par les purificateurs d’air


Dans un second temps, le même processus a été renouvelé trois fois, en allumant cette fois le purificateur d’air HealthProtect™ 7410i au bout de 10 minutes. Comme pour les trois tests de référence, des échantillons d’air ont été prélevés au bout de 5 minutes afin de mesurer la concentration de particules de coronavirus aérosolisées. La moyenne de ces trois prélèvements a permis de mesurer la réduction ou la suppression. Par rapport aux mesures de références, les résultats montrent que 99,99 % du SARS-CoV-2 aérosolisé vivant a été éliminé de l’air dans la chambre de test.

Les résultats montrent que le purificateur d’air de la série HealthProtect™ 7400 a pu éliminer 99,99 % du virus SARS-CoV-2 vivant de l’air de la chambre d’essai.

Pour en savoir plus sur la ventilation et la circulation d’air pur dans le but de réduire l’exposition au coronavirus, veuillez consulter les indications et les conseils des Centers for Disease Control and Prevention et de l’Environmental Protection Agency des États-Unis.⁴

« Lorsqu’ils sont utilisés correctement à la maison ou dans les espaces confinés, les purificateurs d’air peuvent contribuer à réduire le taux de contaminants en suspension dans l’air intérieur, notamment les virus », d’après l’EPA (Agence de protection de l’environnement).⁵

Des questions sur nos purificateurs d’air, notre technologie ou nos tests ?

Nos experts en pureté de l’air sont là pour vous aider. Visitez la page Nous contacter pour découvrir les différents moyens de nous contacter.

Achetez nos purificateurs d’air HealthProtect™


Afin d’éliminer les bactéries, nos purificateurs d’air les plus avancés intègrent la technologie GermShield™. Ils surveillent ainsi de manière proactive les conditions en mode veille.

Produits associés à cet article
  • jusqu’à 91 m2
799,00 €
  • jusqu’à 91 m2
859,00 €
  • jusqu’à 41 m2
1.029,00 €
  • jusqu’à 86 m2
1.119,00 €
Articles connexes
Blueair Image
Réponse de Blueair face au coronavirus (COVID-19)
Blueair Image
Pourquoi les purificateurs d’air sont-ils essentiels dans les chambres d’enfants
Blueair Image
Technologie HEPASilent™

¹ Purificateur HealthProtect™ 7400 testé dans une chambre d’essai de 0,37 m³. Il n’a pas été prouvé que l’appareil détruit le SARS-CoV-2 ni ne réduit ou empêche la transmission de la COVID-19.

² CDC, « Science Brief : SARS-CoV-2 and Potential Airborne Transmission » (Actualités scientifiques : SARS-CoV-2 et transmission aérienne potentielle), octobre 2020 

³ Les résultats obtenus pour un volume de test de 0,37 m³ ne peuvent pas être extrapolés à des pièces plus grandes. 

⁴ CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), « Ventilation in Buildings » (Ventilation dans les bâtiments), 21 décembre 2020 

⁵ EPA (Agence de protection de l’environnement), « Will an air cleaner or air PURIFIER help protect me and my family FROM COVID-19 in my home? » (Un purificateur d’air contribuera-t-il à protéger les membres de mon foyer de la COVID-19 ?), 12 janvier 2021